Photographes

Informations

Nouveaux produits

Photographes  Il y a 18 produits.

Sous-catégories

  • LAVENAIR Christophe

    Né en 1971,Christophe LAVENAIR grandit entre Paris et Londres : une double approche culturelle qui apportera une forte influence dans son travail. Après avoir suivi des études à Chelsea College of Art et à la Wimbledon School of Art ou il rencontre et travaille sous l’œil et les conseils de Georges Blacklock, la Bettie Morton Gallery s’intéresse de près à ses toiles exaltées, influencées par le Pop Art.

  • LAZZARI Marie-Fa

    Ma démarche artistique 

    La photographie est pour moi la recherche d’un rapport authentique avec le monde dans lequel je suis. 
    Par le regard que je peux porter sur ce monde, je tente de m’approcher de ce qui m’est essentiel : rester capable d’émerveillement et de surprise. 
    Photographier, c’est savoir s’abandonner à l’instant pour en saisir toute la poésie et rester accueillante à cette magie unique et éphémère de l’instant photographique. C’est ressentir le besoin de donner à voir autrement, au-delà de la perception que nous pouvons avoir de la réalité et du monde.

  • MAS Alexandra

    Préconçue                         Alexandra Mas

    Nous sommes le fruit de nos gènes, de notre héritage culturel, de notre chemin parcouru, de nos rêves…et du regard des autres. Parfois, on nie et on fuit ce regard, on essaie de l’ignorer ou de le combattre. Mais, on peut aussi l’adopter dès qu’il nous flatte : alors, on l’utilise ! Ce regard, tantôt dénigrant ou valorisant, nous porte et contribue à notre évolution personnelle. Complexant, fragilisant ou envoûtant, blessant ou hilarant, je considère ce regard comme «un moi», «un autre moi» perçu à travers le prisme d’une autre personne, façonnée par sa culture, son héritage et ses expériences. Ainsi, nous nous retrouvons au fil de nos rencontres comme des œuvres d’art intimistes à la lisière de  l’incompréhension. Saupoudrez d’un peu d’ignorance et d’intolérance… et vous obtiendrez les idées préconçues ! « Préconçue » est une série d’autoportraits pictographiques à travers laquelle j’illustre de façon militante, grâce au ridicule et au kitch, les étiquettes que la société colle sur l’image des femmes.  Après plusieurs années de recherche dans différents milieux sociaux, j’ai isolé douze sujets d’expérimentation artistique, tous témoins d’une époque absurde et contradictoire !                                                  

     

          “La  scénographie des oeuvres, invite le visiteur à être acteur. Participer à les transformer, classe certains de ses travaux dans une sorte de performance, puisque l’artiste est présent en autoportraits. Ou plutôt l’art participatif, d’où la générosité de l’artiste et son recul face à la possibilité de salir son image. Un bac de peinture acrylique est placé devant la “Diva” afin que chacun puisse la «salir» et jouer l’action-painting tel un Jackson Pollock moderne. Salir son image note un réel retrait d’Alexandra Mas, puisque les touches finales ne lui appartiennent plus.

     

    “Je pense donc je suis” invite, sur les pages blanches du magazine Préconçue, le visiteur à y déverser sa verve poétique.

     

    Une oeuvre diffère de ce plongeon égotique : ”Nous”, travail anthropologique regroupant une trentaine de portraits de femmes s’auto-décrivant. La force de cette oeuvre réside dans leurs messages où elles se décrivent telles qu’ elles veulent être perçues. Depuis l'origine du projet, l'artiste s'est entretenue avec toutes ces femmes venues de différents univers, en découvrant beaucoup de souffrances non exprimées et des sujets tabous. Ces femmes merveilleuses sont souvent des victimes silencieuses. Vers la fin du travail plastique Alexandra Mas a ressenti un fort besoin de les sortir de ce silence. Ce mur des visages de l'entrée de l'exposition en donne immédiatement le ton. 

     

    “Tous mes moi” est une installation d’une trentaine d’autoportraits, un vrai jeu de peaux. Une question plane « si j’avais un emballage différent, comment serais-je perçue ?»  Dans cette installation, on découvre  “Cœur”, photographie et peinture sur métal et “Ego”, sublichromie sur métal et mosaïque de miroir, œuvre qui implique les spectateurs qui s’y reflètent, lisant des textes sur l’égocentrisme et la perversion narcissique. Le tout est accompagné par une oeuvre sonore, composition de Mike Altrin et paroles de l’artiste.

     

    Ce sont ici des descriptions de certaines des oeuvres à découvrir parmi d’autres dans l’exposition. Préconçue offre une déambulation dans le moi profond de sa créatrice. Loin d’un travail simplement nombriliste, Préconçue est un voyage au coeur même de l’atelier interne d’un artiste femme.”       

    Jean Deulceux Conférencier et critique d’art

        

    Le son par Mike Altrin & Vlad Sturdza

    Nous avons joué avec la musique générative pour offrir une dimension méditative au projet. Cela affecte les ondes cérébrales avec des effets psychologiques subtiles. Cette exposition porte un message personnel profond, beaucoup forment des idées préconçues sans même s’en rendre compte. Nous avons voulu les amener dans les profondeurs sombres de leur subconscient, là où les démons vont surgir. Dans un langage profane on pourrait dire que cette musique n’est qu’un bourdonnement infernal.

     

    Pour les textes, on va découvrir cinq niveaux: celui de la femme puis quatre observateurs que Mike Altrin a nommés les quatre juges : la voix Amoureuse, la voix de la Haine, la voix Novice (celui qui s’observe lui-même à travers la vision d’autrui) et enfin la voix du Cœur, liée directement au portrait du même titre.

     

    Mike Altrin, artiste écrivain, compositeur et musicien, a déjà enregistré trois albums studio et donné des concerts, des galeries intimes aux clubs de rock et aux scènesdes festivals.  Attaché à ses expérimentations conceptuelles, Mike Altrin est passionneé par la réunion des univers, des styles, et la fusion des artistes.

    mikealtrin.com          soundcloud.com/mike-altrin

    Vlad Sturdza, musicien compositeur, est membre ou collaborateur de groupes de new wave, électronique et d’avant-garde, tels que Nu & Apa Neagra, Arc Gotic et Thy Veils. Vlad Sturdza expérimente avec des styles de musique différents, du rock 80’s aux créations ambientales.

    soundcloud.com/vlad-sturdza

     

    Grâce aux talents des personnalités suivantes, j’ai pu réaliser ces œuvres et je les en remercie sincèrement:

    Stylisme : Eric Tibusch Haute-Couture Paris (tibusch.com)

    La joaillerie de  By Flavie place Vendome (byflavie.com)

    Maquillage : Mariana Miteva (marianamiteva.com)

    Stylisme cheveux et perruques : Harold James (haroldjames.net)

    Oeuvre sonore « Tous mes moi » : Mike Altrin et Vlad Sturdza

    Communication : Red Collector (redcollector.com)

    Enfin, mes chaleureux remerciements au Studio Photo Bésikian  (besikian.net)

  • PERAZIO Peter

    Peter PERAZIO

    Philosophie :

    Les presque 30 années que j’ai passés à photographier les artistes de spectacle ont nourri et renforcé ma fascination pour les éléments d’une image – ligne, forme, mouvement … - et pour leurs interactions.

    Au cours des années 90 j’ai commencé un travail de recherche en parallèle de mon métier en utilisant des techniques traditionnelles de transformation d’images en laboratoire argentique N&B (techniques que j’avais expérimentées dans les années 70 et réutilisées pour des affiches commandées par le Ballet de l’Opéra de Paris en 1991).
    Au début je réduisais mes photos à leurs lignes et formes essentielles. Par la suite j’ai utilisé des images ainsi traitées en les multipliant et les assemblant pour créer des « dessins » plus ou moins abstraits. A partir de 2001 j’ai revu ces techniques à travers le numérique afin de pouvoir y intégrer la couleur et emmener mon travail de plus en plus loin.
    Les images que je crée actuellement sont des « collages numériques » superposant mes photos préalablement retravaillées en jouant sur des interactions, voire des interférences entre-elles.
    Les lignes et les formes des photos corporelles que je prends pour ce travail (essentiellement des nus et des photos de danse) sont empreintes de force et d’émotion qui se manifestent quelle que soit l’importance des transformations que j’effectue. Elles ont aussi une manière de stimuler la composition d’images complexes et sensuelles.

    « Cherchez la femme »
    - même en tant qu’américain (ok, un peu biculturel) j’ai l’impression d’avoir toujours connu cette expression avec tout ce qu’elle évoque de mystère pimenté de sensualité. Depuis pas mal d’années je cherche la femme à travers la photo et une manipulation transformatrice de celle-ci. Ses lignes d’anatomie qui agissent viscéralement ; ses formes évocatrices de tant d’éléments essentiels dans la vie … des mots comme « maternité » ou bien « nourricière » voire même « amour ». Que peut-il y avoir comme image plus primale que le sein de la mère ? Quoi de plus fondamental pour la vie que le ventre de la femme enceinte (ou pas) ? Qu’est ce qui attire plus l’œil chez une femme  que la galbe d’une jambe, la courbure d’une chute de reins ou des fesses, la ligne d’une nuque ou de l'aine ? Je les mélange, je les brouille, et je les cache pour mieux les révéler. Nous sommes dans le domaine de l’instinct, de l’inconscient et de l’émotion. Actuellement le concept que je poursuis est de créer des tableaux reprenant des thèmes classiques en utilisant des photos d’un seul et même modèle féminin pour non seulement incarner tous les rôles de l’image qu’ils soient masculins ou féminins mais pour « fabriquer » absolument tous les éléments – décors, accessoires, enfin tout que ce soit animal, végétal ou minéral. 
    - Ceci est l’univers que j’explore à travers mes images. Je vous invite à chercher la femme dans mes images – à chacun de la trouver à sa guise.

    Peter PERAZIO

  • QUIGNETTE Fabrice

    Lauréat 2006 et 2008 du Festival Photographique International de Cannes
    Lauréat 2011 Prix du Livre d'Auteur National de la Fédération Française de Photographie
    Organisateur du Festival Photo des Femmes d'Alfortville 2012 et 2013
    Membre de la Fédération Photo de France,
    Cotation Drouot | Larousse des Artistes | Société Régionale des Beaux Arts
    Président d'AlfortvillePhotoClub
    Expo Solo au Palais de l'Unesco, Paris VII en 2010

  • TAARNBERG Line

     

    Line TAARNBERG est née le 6 août 1964 à Copenhague. Elle a fait ses études à l’Académie Royale Danoise des Beaux-Arts 1984-92.

     

    Je manipule des reformulations dans mon travail. Je reformule les chefs-d’œuvre et des mythes à notre époque. Je dramatise me œuvres avec les thèmes de ces mythes : amour, abnégation, pouvoir, séduction. L’art reflet la période où il est créé – mes interprétations des nymphes, héros, et autres personnages mythiques reflètent les humains post-moderne.  

  • VERNET Marshall

    Artiste photographe et metteur en scène américain.

  • VINÆS Else

    Mes images expriment un sur-ensemble de la même humeur. Ils fournissent un lien tangible sous la forme de quelque chose d'intangible.

    
Dans mes considérations esthétiques je cherche une sensation et un sens de la relation de l'art à la réalité. En tant que photographe, je remplace créativité et nuances des langues avec des images dans lesquelles la signification symbolique représente une humeur intérieure. 
Le meilleur moment est toujours maintenant. 
Les images créent un récit significatif. La perspective narrative implique une compréhension du contenu avec une morale implicite, c’est l'un des termes de base. Les gens veulent créer du sens et de la cohérence comme un rempart contre le chaos et l'insécurité. 
Le récit se trouve partout dans nos vies. Cela vaut aussi pour les détails de la vie de tous les jours que nous entretenons avec notre caméra.

    Lorsque nous enregistrons avec l'appareil photo, nous faisons l'expérience d'une présence. Cette présence est la capacité d'être présent ici et maintenant avec toute son attention 
Je veux prendre la photographie traditionnelle en temps que base et y montrer les réalités qui n'ont jamais existées et qui ne le seront jamais. Séparer traités et composée d'objets de sorte que la vraie réalité approchée et plutôt créé une nouvelle réalité.

  • MAZARÉ Édouard
    À PROPOS DE L'ARTISTE : Edouard Mazaré

    Sorti de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts en 2007, le travail d'Edouard Mazaré a toujours été situé entre graphisme et photographie.

    Après 4 ans en tant que directeur artistique dans une très célèbre agence de publicité, Edouard Mazaré a décidé de vivre de ses passions : la photographie.

    À PROPOS DE L'OEUVRE

    Profondément captivé par les paysages urbains j'ai deux séries qui se complètent :

    la série O N I R I K déforme la réalité via une technique complexe (chaque photo est faite en un seule prise de vue et sans logiciel de montage du type Photoshop) afin de faire ressortir l'essence des différents paysages et volumes urbains.

    la série G R A P H I K retranscrit la réalité de la ville au quotidien telle qu'elle est, en révélant sa plus simple beauté graphique.

par page
Résultats 1 - 12 sur 18.
Résultats 1 - 12 sur 18.