CHAMBON Gilles

Informations

CHAMBON Gilles

GILLES CHAMBON peint depuis 30 ans dans son atelier près de Saint-Emilion. À côté de son activité picturale, il exerce le métier d’architecte, et dirige à Libourne l'agence EREWHON ; il a enseigné aussi à l'école nationale supérieure d'architecture et de paysage de Bordeaux. On lui doit notamment l’aménagement du cours du Chapeau Rouge à Bordeau...

GILLES CHAMBON peint depuis 30 ans dans son atelier près de Saint-Emilion. À côté de son activité picturale, il exerce le métier d’architecte, et dirige à Libourne l'agence EREWHON ; il a enseigné aussi à l'école nationale supérieure d'architecture et de paysage de Bordeaux. On lui doit notamment l’aménagement du cours du Chapeau Rouge à Bordeaux (en collaboration avec David Mangin, grand prix de l’urbanisme en 2008), ou encore la conception des aménagements urbains du tramway d’Alger.

Il a exposé ses peintures au Japon, en Espagne, et dans plusieurs villes françaises (Paris, Bordeaux, Pessac, Toulouse, Poitiers, St Emilion, Barbezieux…) ; il tient depuis 7 ans un blog sur l’art figuratif, où il présente certaines de ses œuvres et s’exprime sur différents aspects de l’art contemporain.

À l'heure ou beaucoup d’artistes abandonnent pinceaux et chevalet pour des formules plastiques tributaires des modes actuelles, G.C. continue de croire à la force poétique de la peinture figurative. Il se définit comme un artisan de l'imaginaire, et plaide pour une modernité artistique jouant la concordance des temps.

Les premières peintures de Gilles Chambon, dans les années 80, étaient des aquarelles représentant des villes fantastiques (certaines sont reproduites dans le conte philosophique de science-fiction Souvenirs d’Antillia qu’il a publié en 2007). Il s’est ensuite consacré davantage à la peinture à l’huile, sur de plus grands formats : portraits, paysages, souvenirs vécus, et surtout compositions d’inspiration surréaliste s’amusant à réinterpréter de façon décalée quelques grands sujets de la peinture classique, comme l’Annonciation, La Transfiguration, l’Entrée à Jérusalem… ou le Déjeuner sur l’herbe. Parallèlement, il exécute aussi des séries thématiques de dessins rapides sur papier, à l‘encre de Chine, à l’aquarelle, ou à la peinture à l’huile.

Gilles Chambon reconnaît volontiers ce qu’il doit au surréalisme en général et à Dali en particulier. Il travaille aujourd'hui sur la peinture "synchronistique" (en référence à la synchronicité de C.G. Jung) dans laquelle convergent des fragments et réminiscences du patrimoine pictural, de toutes époques et de tous styles.

Détails

CHAMBON Gilles Il y a 25 produits.

par page
Résultats 1 - 12 sur 25.
Résultats 1 - 12 sur 25.